Faire de ses différences, des forces

Pourquoi faire de vos différences, des forces ?

Ce matin, j’ai accompagné ma grand-mère à un examen médical. En sortant, elle a piqué un magazine spécial arthrose dans la salle d’attente. On a des centres d’intérêt chelou à 84 ans. En y repensant, je me dis qu’il y a quelques années de ça, j’aurais été morte de honte. Je vivais mal le fait d’avoir une famille « différente ». Faut dire, tous autant qu’on est dans la famille, on n’est vraiment pas commun. Je suis fière d’avoir enfin passé ce cap et d’accepter mes différences.

Pourtant, tout était bien parti pour moi sur ce plan-là. Enfant et ados, j’avais peu de mal à afficher ma différence, que ça plaise ou non. J’en ai même franchement joué à l’adolescence puisque j’arborais fièrement mon look flamboyant de gothico-métalleuse dans les allées du collège puis du lycée. Malheureusement, les blessures d’âme ont fait un tour par là et cette confiance a fini par s’ébranler un chouilla. Bref, je ne vais pas refaire le passé ! 😉

Je m'abonne à la newsletter du blog de développement personnel leschroniquesdeloula.fr

Recevoir des contenus exclusifs gratuitement

Une fois par semaine, j’envoie une newsletter avec les dernières nouveautés du blog, des conseils et parfois des petits cadeaux. Pas de spam, promis. 😉

« Excusez-moi, vous dérangez. »

Le problème des différences, si ça en est un, c’est qu’elles dérangent. Elles titillent dans les tréfonds de la banalité. Le commun des mortels cherche tellement à en faire un souci qu’elles en deviennent inavouables voire inacceptables. Non pas qu’on devienne tous des moutons, mais presque… 🙂

Il suffit de voir comment certaines personnes caricaturent et enferment dans des cases (pas très glorieuses) les gens tatoués, les barbus, les mecs aux cheveux longs ou encore les nanas qui portent des mini-jupes. Ou encore, comment sont catégorisées les personnes qui réussissent sans avoir fait d’études. On met de la valeur sur des choses qui, en réalité, n’en ont que peu. La valeur d’une personne va tout de même au delà de son apparence ou de sa liste de diplômes, longue comme le bras .

La vraie valeur qu’ont ces personnes tant décriées réside dans cette capacité d’assumer ce qu’elles sont et ce qu’elles aiment, envers et contre-tout. Moi, je trouve ça sacrément badass. 🙂

Imaginez une seconde un monde où les différences n’existeraient pas. Ça en deviendrait chiant à mourir… Parce que vous auriez l’impression de vivre dans un monde complétement aseptisé. Il n’y aurait plus de créativité, plus d’inspiration. Tout serait normé, strictement identique, comme la recette du Nutella depuis 60 ans.

Vos différences sont vos atouts

Accepter ses différences, c’est braver la peur du regard des autres. Je dirais que j’ai passé outre (du moins en partie) cette peur de déplaire quand j’ai compris que mes différences font mon potentiel. J’ai aussi compris qu’à chaque fois que j’ai dérangé, c’est que je faisais peur dans le fond. Souvent quand on entre pas dans les cases, on ne sait pas quoi faire de nous. Alors on voudrait de vous et moi qu’on s’adapte. Mais s’adapter, c’est renoncé à une partie de ses capacités.

Moi je pars du principe que je n’ai pas à renoncer à mes différences pour quelqu’un ou quelque chose. Ça m’a fait contraint à tirer un trait sur des partenariats, sur des contrats ou même des personnes, mais qu’importe. Ce qui aujourd’hui peut sembler saugrenu, peut demain valoir de l’or.

Il suffit de regarder autour de soi. Les exemples sont criants. Imaginez que Steve Jobs ait renoncé quand il a créé le premier Mac parce que, justement, il dérangeait. Le mec serait passé à côté de l’affaire du siècle. Et s’il s’était contenté de proposer un produit similaire aux produits populaires du moment, il aurait certainement été relégué au rang de suiveur.

Citation Steve Jobs, accepter vos différences pour mener la vie qui est la vôtre

Comment s’y prendre pour accepter ses différences ?

Alors oui, sur le papier, ça peut sembler facile d’accepter ses différences. La réalité est tout autre puisqu’il s’agit de déconstruire des croyances qui ont mis des années à se bâtir. Comme beaucoup de principes de développement personnel, accepter ce qui nous distingue nécessite de la persévérance. 🙂

1- Changer de point de vue

Si vous avez longtemps considéré vos différences comme des défauts, alors il vous faudra les voir différemment. Comme je le dis un peu plus haut, il s’agit d’en extraire le meilleur, pour ensuite l’utiliser à votre avantage.

Posez-vous la question : « qu’est ce qu’il y a de bien à être comme ça ? ». Listez en les avantages et à chaque fois que vous pensez du mal de cette différence, dites-vous simplement « Ok, telle différence me dérange mais elle a tel et tel avantage. ».

2- Entourez-vous des bonnes personnes

Si quelqu’un passe son temps à vous rappeler au combien vos différences l’horripile, alors il faut songer à prendre de la distance.

Dans tous les cas, seul ce qui est vrai perdure. C’est d’autant plus valable pour les relations. Si vous n’êtes pas acceptés tels que vous êtes dans une relation, alors la personne finira par sortir de votre vie quoi qu’il arrive. Pourquoi donc chercher à être quelqu’un d’autre ?

Quand vous n’avez pas confiance en vous, trouvez des gens qui eux en ont (pas qu’en eux, même si ça peut être bien, mais aussi en vous). Ca ne fera qu’accroitre votre volonté d’affirmation, jusqu’au jour où sortir des codes ne sera plus un souci.

3- Inspirez-vous

Ce que je vous ai démontré avec Steve Jobs, faites-le avec d’autres. Il existe des tonnes d’exemples similaires, de personnes qui ont des idées, des parcours, des styles différents et qui réussissent avec brio, à en faire des forces. Soyez curieux. Plus vous verrez que la différence est une richesse chez l’autre plus vous aurez envie de vous servir de votre propre richesse intérieure pour vous épanouir.

Cet article vous plait ? Il vous a aidé ? Alors, partagez-le. 😉 Vous pouvez aussi me laisser un petit mot, juste en dessous. Ca fait toujours plaisir et ça me motive.

PS : j’ai créé un tableau collaboratif sur Pinterest dédié au partage d’articles de blog. Pour y participer, je vous invite à suivre mon compte @leschroniquesdeloula et à me demander l’adhésion dans le tableau.

Intégrer un tableau collaboratif vous permettra de donner plus de visibilité à votre contenu/compte.

Accepter ses différences
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.