Comme une envie de changer le monde…

On est dans dans une société où on a de plus en plus d’outils pour être heureux. Et pourtant, ni moi, ni vous ne sommes pleinement épanouis. Nous ne manquons de rien, sauf peut-être de bonheur. Chaque jour j’ai l’impression de passer à côté de ce qui me rend profondément heureuse. Comme si on me promettait à chaque instant un accès à ce dont j’ai toujours rêvé, mais qu’en réalité je ne pourrais jamais y accéder.

réflexion personnelle envie de changer le monde

On est dans une société où l’on se forme à des débouchés plus qu’à nos rêves. On est dans une société où la multiplicité et la complexité sont telles, qu’arrivés au « quart » de notre vie, un bon nombre d’entre nous sont plus paumés que jamais.

Se développe d’un côté toute cette forme de développement personnel, qui te dit que si tu le veux vraiment, tu peux y arriver. De l’autre côté, on te dit qu’il faut avoir les pieds sur terre et que le bonheur réside dans des petits moments simples mais efficaces. Mais qui croire ?

Et pour réaliser ses rêves, encore faut-il avoir un but ? Un truc auquel se consacrer à 100%… Mais quand on a 1000 trucs auxquels on doit déjà se consacrer, comment fait-on ? Doit-on rêver devant Netflix et revenir à la réalité à la fin de l’épisode ?

On est dans un monde où les femmes parlent de plus en plus. Où elles sont devenues l’égal des hommes, sauf quand elles décident de s’habiller comme elles le veulent. Parce que celles-ci sont « trop pu*** »  pour être des femmes. Elles font partie d’un sous-genre inconsidéré. L’ère du féminisme, on appelle ça : un temps où certaines femmes sont devenues solidaires entre elles pendant que d’autres, tous sexes confondus, deviennent, de plus en plus misogynes. Mais, en fait, une femme pourra-t-elle être elle-même un jour, pour de vrai ?

On est dans un monde où la différence fait notre richesse. Pourtant, on essaie de toute aseptiser, tout lisser.  On est dans un monde où sortir du cadre sera toujours plus difficile. On vit dans un monde où de plus en plus de nations font le choix de se replier sur elles-mêmes. Où on l’on invente des choses de plus en plus folles, de plus en plus grandes, de plus en plus incontrôlables pour se protéger. Oui, faut pas déconner, on aime les autres mais pas de trop près, ni de trop loin. Mais où est-ce que ça va nous mener tout ça ?

La société m’interroge beaucoup. J’ai l’impression d’être perdue dans un déluge médiatique de fausses mauvaises nouvelles en permanence. De ne plus savoir quoi penser ou comment imaginer l’avenir… Trop de questions et d’incertitudes surgissent. Ce n’est pas un excès de pessimisme, mais une réelle quête de sens.

réflexion personnelle envie de changer le monde

 

It’s only in my dreams
That I can
Change the world

Eric Clapton

Et vous, qu’est ce qui vous fait réfléchir, hurler, batailler ?

réflexion personnelle envie de changer le monde   réflexion personnelle envie de changer le monde


Laisser un commentaire