Mon histoire de blogueuse

Ça fait depuis 2014 que je blogue et je viens de me rendre compte que je ne vous ai jamais expliqué comment tout ça est arrivé. Je vous dois bien ce petit racontage de life, mes lecteurs chéris !

A vrai dire, mon histoire avec le monde du blogging a commencée à l’époque des fameux skyblog. J’avais 14 ans et j’arborais fièrement mon look gothique. Toutes mes copines avaient un skyblog, donc faute de personnalité, je me suis dit que j’allais moi-même en ouvrir un. J’y partageais mes poèmes enflammés à mes amoureux secrets de l’époque, des photos avec mes meilleures amies de toute la terre et des paroles de chansons mélancoliques à souhait. Rien de bien foufou…

Vers l’âge de 16-17 ans, tout ça ne m’amusait plus grandement. Mon mec de l’époque s’est mis à utiliser Facebook. J’ai trouvé ça cool et j’ai suivi. Ça me suffisait. J’entendais parler de l’émergence des blogs pro et je regardais ça de loin, avec toute ma curiosité adolescente, en me demandant l’intérêt.

En 2012, un peu geekette sur les bords, je me suis lancée dans des études de communication digitale. Dès la première année, ça a été le gros coup-de-cœur pour le monde du web. En cours, on apprenait à utiliser WordPress, à créer un site web etc. J’avais d’ailleurs un super prof, dont je ne me souviens plus du nom d’ailleurs… Sympa la meuf ! Une fois notre technique peaufinée, on nous a annoncé qu’on allait apprendre le référencement naturel en participant à un concours. Ma première réaction a été « référencement à tes souhaits »… Si vous aussi vous ne savez pas ce que c’est, c’est bien normal. C’est un truc de webeux qui vise à faire ressortir un site dans les premiers résultats de diverses recherches Google (et consorts, n’oublions pas l’ami Bing, source de trafic intarissable !). A l’époque, tout ça me paraissait bien flou. Mais l’idée de participer à un concours m’excitait vraiment.

C’est là que s’est révélé ma passion pour la création de sites et la rédaction web. Je me suis éclatée comme une folle, si bien que les gens de ma team ont à peine touché au site. Je faisais tout. Je passais des heures à analyser les stat’, à réfléchir à des stratégies etc. Avec beaucoup de frustration, on s’est classé second du concours. Mais je me suis découvert un réel intérêt qui ne m’a plus quitté.

L’année qui a suivi, l’idée de créer mon blog me trottait en tête sans cesse. Je lisais plein de blogs de cuisine et je trouvais ça sacrément chouette. J’avais envie de me lancer sans trop savoir par où commencer, sur quel thème écrire et tout le tralala. Si bien qu’à force de douter, je ne me suis pas lancée.

Il a fallu attendre l’année d’après, poussée par ma tutrice d’alternance et mon entourage pour que je me décide à réfléchir de plus prêt à tout ça. J’ai donc ouvert un compte gratuit en « .wordpress.com » pour reprendre mes marques. Je n’étais toujours pas décidée concernant le sujet de mon blog. Je me suis donc dit « je vais dire que c’est un blog lifestyle, comme ça je pourrais y mettre ce que je veux, sans trop me prendre la tête ». Le lifestyle, c’était vraiment le truc fourre-tout à mes yeux. 🙂

En fait, trouver un thème sur lequel écrire, c’est un peu l’histoire de ma vie depuis que j’ai commencé à bloguer sérieusement. Ceux qui me suivent depuis le début le voient bien. Ça évolue beaucoup. Je crois que je suis du genre multi-potentielle, si bien que j’ai du mal à me fixer un créneau en particulier. Ça doit aussi venir du fait que je lis des blogs sur des tas de sujets différents.

Bref, je digresse là !

J’ai ouvert ce petit blog et au début, je recevais essentiellement des visites de ma mère et de 2-3 filles qui ont dû trouver mon blog un peu par hasard. Normal, on passe tous par là. 😉 Jusqu’au jour où j’ai partagé mes cadeaux coups-de-cœur pour Noël. Je ne sais pas pourquoi cet article a reçu plein-plein de visites. La marque Les tendances d’Emma m’a même envoyé un petit cadeau pour me remercier d’avoir parlé de ses carrés démaquillants lavables.

Moi qui n’avais jamais pris l’idée de bloguer trop au sérieux jusqu’à présent, j’ai commencé à me demander si je ne pouvais pas faire grandir tout ça. J’ai donc décidé d’acheter un nom de domaine (leschroniquesdeloula.fr). Ça a marqué le début du blog tel que vous le connaissez aujourd’hui. Ça m’a permis de commencer à faire des choses un peu plus chiadées en termes de design (même si je suis loin d’être graphiste ou développeuse). Clairement, avoir son site en propre, ça offre bien plus de possibilités. Ça m’a aussi permis de gagner en motivation. Plus je travaillais dessus, plus je voyais les résultats et plus j’avais envie de poursuivre sur ma lancée.

Clairement, qu’on se le dise, avoir un blog, ce n’est pas juste prendre 3 photos par-ci par-là. Il y a du taf derrière. Que ce soit le graphisme, la production de contenu, les recherches, la cohérence, le maillage etc. Je comprends qu’on en fasse un job à temps plein. Et c’est tellement enrichissant. Je n’ai jamais autant appris que depuis que je blogue.

Ce n’a pas non-plus toujours été rose. Côté commentaire, je n’ai pas à me plaindre pour le moment. Je n’ai jamais rien eu de malveillant. Par contre, des fois, j’abats des heures et des heures de boulot pour des articles qui sont à peine lus au final. Le travail ne paie pas toujours de manière directe. Il faut voir ces moments comme des occasions d’apprendre et d’affiner son contenu.

Voilà donc mon histoire avec le blogging ! Vous savez tout maintenant. 🙂

La newsletter zen et éthique

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.