Le guide de survie lors d’une journée de m**de

Je vous disais dans un précédent article, qu’il y a des jours comme ça, où tout fout le camp et que c’est normal d’avoir des coups de mou. Il serait presque inhumain de penser que tout peut toujours aller bien. Bien que ce soit compliqué d’affronter ces journées pourries, il y a quand des moyens de faire en sorte qu’elles se passent un peu mieux que prévu.

développement personnel bonheur bien être

Mais pourquoi tout va mal en fait ?

Ces derniers temps, je me suis rendue compte que ces journées où tout va mal, en fait, c’est nous qui les provoquons. Il est prouvé en psychologie que quand tout part à vau-l’eau dès le réveil, c’est la conséquence d’une estime de soi plus basse que les autres jours. Notre corps rejette tout un tas d’ondes négatives et on se transforme en un aimant à catastrophes… On s’auto-sabote littéralement.

Ça arrive quand on ne s’aime pas. Et moins on s’aime, plus ça arrive. Donc la première chose à savoir, c’est qu’il faut faire un profond travail sur son amour propre pour qu’à terme, ce genre de journées ne se produisent tout simplement moins… C’est clair que c’est loin d’être simple. Surtout quand les journées s’enchaînent et se ressemblent toutes, sans exception. Et d’ailleurs, c’est bien souvent comme ça que ça se passe. Un événement malencontreux en entraînent d’autres, comme une sorte de réaction en chaîne. On a l’impression que ça ne va jamais s’arrêter, jusqu’au jour où on est gonflé de rester passif et qu’on prend les choses en main. N’est-ce pas ? 😉

Ce premier point pourrait faire l’objet d’un article à part entière. Il y a matière à dire en effet. 😉

Quelques petits conseils

Avant de faire ce gros travail sur soi qui prend beaucoup temps et d’énergie, il est possible de mettre en place une sorte de routine pour transformer une journée de m**de en quelque chose de plus supportable. Parce que je sais à quel point c’est horrible de subir sa vie plutôt que de la vivre…

#1 – Détecter la journée pourrie au plus tôt

Déjà, la première chose, c’est de réussir à détecter dès le réveil son ressenti par rapport à la journée qui s’annonce. Je m’explique. Quand on va passer une mauvaise journée, il y a des éléments annonciateurs du genre mauvaise humeur, se trouver moche etc. Plus tôt on comprend qu’on entre dans une spirale négative, plus vite on peut agir.

Comme je le disais dans mon article sur le positivisme, il ne s’agit surtout pas d’aller à l’encontre du sentiment négatif. Il faut plutôt l’accueillir, lui dire « ok, bonjour, bonjour ». Sinon, ça risque de devenir encore pire et ça s’appelle du déni. Et le déni, ça transforme en autruche… Alors à vous de voir mais pour ma part, plonger la tête la première dans le sable, ça n’a rien de très engageant ! 🙂

#2 – Faire un truc qu’on aime

Pour que le sentiment du moment soit moins pesant, je vous conseille de faire quelque chose que vous aimez. Personnellement, je mets de la musique, un morceau que j’aime particulièrement et qui m’évoque un moment de bonheur. La musique est très utilisée en thérapie car elle nous impacte directement grâce à ses fréquences et ses vibrations. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que la musique adoucit les mœurs. 😉

Faire quelque chose qu’on aime permet de détourner les mauvaises ondes en ondes plus positifs grâce au plaisir qu’on éprouve.

développement personnel bonheur bien être

#3 – Repérer les petits bonheurs

On pourrait se dire que quand la journée est bien bien pourrie, rien de positif ne s’y passe mais c’est faux. Dans la vie rien n’est toujours tout blanc ou tout noir. Les choses sont, disons… grises. Même s’il nous arrive la pire crasse du monde, il y a toujours des petites joies aussi infimes soient-elles. C’est juste que dans ces moment-là, on est tellement aveuglé par tout cet amas de trucs archi-nuls, qu’on ne voit plus ce qui nous arrive de bien. C’est… humain. On a tout simplement du mal à lâcher prise.

Ça peut être un truc tout bête comme, repérer une jolie fleur et se focaliser quelques instants sur elle en essayant de cerner à quel point elle est belle et à quel point sa beauté nous fait du bien.

Il faut saisir la moindre occasion qui se présente pour ouvrir des portes à l’intérieur de nous et générer un peu de « positif ».

#4 – Exprimer de la gratitude

Exprimer de la gratitude envers la vie est un bon moyen de s’ouvrir au fait qu’on peut passer une bonne journée malgré tout. C’est un peu bizarre au début d’exprimer de la gratitude pour une fleur ou un morceau qui nous touche. Je le concède bien volontier.

En fait, tout pourrait se résumer avec cette phrase d’Oprah Winfrey :

« Soyez reconnaissants pour ce que vous avez, ayez de la gratitude et vous finirez par en avoir plus. Si vous vous concentre sur ce que vous n’avez pas, vous n’en aurez jamais assez. »

Remerciez la vie pour toutes ces petites joies et demandez-en plus. 🙂

Voilà les 4 clefs que je peux vous livrer pour transformer une mauvaise journée en une journée plus supportable. C’est à faire sans pression et en prenant le temps nécessaire pour assimiler tous ces éléments. Rappelez-vous que la bienveillance envers soi est une clef de l’épanouissement personnel.

Je ne suis pas psy. Il s’agit d’expériences et de réflexions personnelles construites à partir de recherches donc, ce qui est vrai pour moi ne l’est pas forcément pour tout le monde. J’espère toutefois que ça pourra en aider certains, les jours où rien ne va.


Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez être informé(e)s des nouvelles parutions (une fois par semaine tout au plus promis), je vous invite à vous inscrire à la newsletter en cliquant sur l’image ci-dessous.

développement personnel bonheur bien être

développement personnel bonheur bien être   développement personnel bonheur bien être


2 thoughts on “Le guide de survie lors d’une journée de m**de”

Laisser un commentaire