Daily Archives

11 décembre 2019

miroir brisé

J’ai écrit un nouvel article sur l’enfance des personnes atteintes d’un trouble de la personnalité narcissique. Il est plus documenté que celui-ci parce que j’ai largeeeement approfondi mes connaissances à ce sujet depuis.

T’as rencontré un(e) pervers(e) narcissique et depuis tu en vois partout ? Ils ou elles te fascinent autant qu’iels t’hérissent le poil ? Leur fonctionnement est tellement aux antipodes du tien que tu as du mal à les comprendre. Bah ouai, normal, on ne peut pas comparer un petit cœur tout-doux et un cœur-glaçon 🥶…

C’est vrai que ces manipulateurs, souvent confondus avec les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité Borderline, sont de parfaits personnages de roman. Ils en empruntent même le costume puisque chez eux, tout est construit. Pas de place pour l’authenticité. Tout est épique, éblouissant, séduisant dans un premier temps. Jusqu’à ce que le masque tombe et que l’horizon s’assombrisse pour faire place à leur délire psychotique…

Mais pourquoi est-ce que ces gens en arrivent là ? Sont-il malades ? Sont-il psychopathes ? Comment devient-on pervers-narcissique ? Toutes ces questions me sont aussi passées par la tête. J’ai lu beaucoup de choses aux sujets des PN, pour finalement écouter mon cœur et faire mes propres conclusions.

L’enfance des pervers-narcissiques

Les enfants qui développent une personnalité perverse et narcissique naissent parfaitement sains. Du moins, c’est ce que la majorité des spécialistes du sujet s’accordent à dire.

C’est au cours de leurs premières années de vie que les choses se gâtent. 😏 Ils développent une blessure qu’on appelle dans le jargon psy, une faille narcissique.

Petite blessure devient grande…

Qu’on se le dise, on développe tous des blessures au cours de notre enfance. Personne n’y échappe, mais on apprend tous à les appréhender différemment selon nos expériences et notre éducation.

Chez les pervers-narcissiques, cette blessure entache sérieusement leur estime personnelle.

Si bien qu’ils se sentent faibles, nuls, inférieurs aux autres, mais ils ne supportent pas l’idée de se montrer vulnérables. Si bien qu’ils s’efforcent de se construire une énorme carapace pour ne plus souffrir de ce profond complexe d’infériorité. Ils enfouissent loin-loin leurs émotions les plus belles, pour ne garder que de la colère, de la rage, de l’envie, de la jalousie et j’en passe.

Je pense qu’à la base, ce sont des êtres très sensibles, voire plus sensibles que la plupart des gens et ce qui provoquent leur blessure leur fait tellement mal qu’ils ne trouvent pas les ressources en eux pour gérer la douleur. Ils ont aussi beaucoup de peurs en lien avec leur souffrance mais aussi en lien avec la fausse identité qu’ils construisent. David Lefrançois parle très justement de ces peurs dans une vidéo

⚠️ Je n’excuse en rien le comportement odieux qu’ils adoptent. J’exprime simplement ce que j’ai pu constater de ces personnes. 

La carapace que les jeunes PN revêtissent est ni plus ni moins un masque dont Lise Bourbeau dans son livre les 5 blessures qui nous empêchent d’être nous-même. On peut aussi parler de faux-self.

Perso, je pense que cette faille narcissique est liée à un savant mélange entre 3 blessures de l’âme : trahison, rejet et abandon. Ce sont les 3 blessures les plus enclines à développer des comportements manipulateurs. 

Après, il est possible d’avoir ces 3 blessures et d’être honnête et bien plus sain que les PN, bien entendu !

J’ai consacré un article aux blessures de l’enfance.

Et les parents dans tout ça ?

Les psychanalistes et les psychologues s’accordent pour dire qu’on devient pervers-narcissiques dans les trois cas suivants :

Les trois cas se tiennent et peuvent concorder avec ma théorie sur la sensibilité des futurs PN.

“Le problème des gens qui manquent d’amour, c’est qu’ils ne savent à quoi ça ressemble. Ils se font avoir plus facilement du coup. Ils croient des choses qui ne sont pas réelles.”

– The end of the f*cking world

C’est à partir d’un de ces trois cas que les PN deviennent toxiques et qu’ils développent un trouble de la personnalité narcissique.

Le PN et le trouble de la personnalité narcissique

pourquoi les PN sont-ils ainsi ?

📍 Epingle-moi sur Pinterest !

Eh ouai… Dans pervers-narcissique, il y a narcissique. Jusque là, tout va bien mon lapin ! 

En plus d’être dotés d’une propension à aimer voir l’autre souffrir, ils passent leur temps à se regarder le nombril. Si tu as connu des pervers-narcissiques, tu dois comprendre de quoi je parle. Ils adoooorent être le centre de l’attention. Il faut qu’ils soient sans cesse admirés et complimentés sur leur apparence. Ils veulent que tous les regards portent sur eux. 

Ce qui t’a peut-être semblé être de l’égocentrisme est en fait plus profond que ça. Ça relève d’un trouble psychologique. En effet, ils ne sont pas juste centrés sur eux-même. Ils utilisent les autres pour alimenter un délire mégalo à leur sujet et pour se cacher la vérité. C’est le seul moyen qu’ils ont trouvé d’étouffer leur manque d’amour-propre. Au plus profond d’eux, ils se détestent tellement que faire face à leur dégoût d’eux-même pourrait être mortifère

Donc dans l’idéal, il faudrait que les PN se fassent soigner… Sauf qu’ils ne le font que trop rarement, soit parce que leur petite mascarade les contente, soit parce qu’ils ne sont même pas conscients qu’ils ont un problème. Ils sont persuadés que ce sont les autres le problème, puisqu’ils se fondent perpétuellement dans le rôle de victime. Certains psy disent qu’en fait, le PN revêt ses masques pour étouffer une psychose blanche, donc un trouble psychique pouvant aller de la bonne grosse dépression à la schizophrénie. 

Dans tous les cas, la personnalité narcissique appartient à la fameuse dark triad. Dis comme ça, on pourrait croire que cette expression sort tout droit d’un film de Lucas. En réalité, dans le lexique psychiatrique, la triade noire désigne les trois types personnalités qui font le plus froid dans le dos… 😱 Les psychopathes, les narcissiques et la personnalité machiavélique.

Alors, bien sûr, toutes les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité narcissique ne deviennent pas des PN en puissance. Par contre, elles ont toute une certaines propension à la manipulation !

Pour conclure, je vais vous faire un petit recap’ des familles, parce qu’on aime bien la synthèse ici !

Comment devient-on pervers narcissique ?

Maintenant, j’espère que tu comprends ce qui se trame derrière le comportement de ton, ta ou tes PN. Bien entendu, même si ce sont des êtres souffrants, rien n’excuse le comportement qu’ils peuvent avoir envers toi. Comprendre, c’est bien. Je ne peux que t’encourager à être curieux. Le savoir, c’est le pouvoir. Mais ces explications ne doivent en aucun cas légitimer une quelconque violence physique ou morale à ton encontre.

Accroche-toi mon p’tit chat 😽 et dis moi en commentaire si cet article t’a aidé à y voir plus clair.

2 comments
1 FacebookTwitterPinterestEmail