Daily Archives

17 décembre 2019

Hypersensible haut potentiel

Hypersensible, haut potentiel, surdoué, zèbre… Ces mots reviennent beaucoup en ce moment, que ce soit dans les média ou en librairie. On s’est rarement autant intéressé aux profils atypiques et c’est tant mieux. Mais avec tous ces noms différents, il y a vraiment de quoi se perdre, pas vrai ?

Je t’avoue que la première qu’on m’a sorti le mot “haut potentiel”, curieuse comme je suis, j’ai couru chez moi pour faire quelques recherches sur le web. Je me suis retrouvée face à un champs lexical varié et des acronymes complexes à décrypter, à l’image du cerveau d’un HP (pas hôpital psychiatrique hein…) ! J’ai donc creusé la question et je me suis rendue compte qu’en fait, il existe plein d’appellations différentes pour qualifier la sur-efficience… Mais aussi qu’être hypersensible ne signifie pas forcément être zèbre.

Qu’est ce qui caractérise l’hypersensibilité ?

Etre hypersensible implique plusieurs choses.

Cette université démontre aussi que les personnes hypersensibles sont dotées d’une empathie supérieure à la norme. Comprendre les sentiments des autres et se mettre facilement à leur place est une grande qualité. Mais ça creuse un fossé avec les personnes neurotypiques et conduit irrémédiablement à se sentir différent.

Je détaille tout ça davantage dans mon article sur l’hypersensibilité au travail.

Tu veux savoir si tu es hypersensible ?

Recois le test.

Je t’informe en avant-première des nouveautés sur le blog et je t’envoie des conseils exclusifs.

Et les hauts potentiels dans tout ça ?

S’il n’existe qu’un ou deux mots pour caractériser les hypersensibles, il pourrait y avoir presque autant d’appellations que de zèbres pour qualifier les personnes douées. 🙃 C’est bien la preuve qu’elles n’aiment pas faire comme tout le monde (même si, parfois, elles aimeraient bien se sentir un peu plus “normales”).

Etre haut potentiel, qu’est ce que cela implique ?

De ce que j’ai pu lire, l’ensemble des hauts potentiels sont hypersensibles. Toutefois, vous vous en doutez, ils ont d’autres caractéristiques qui font d’eux des personnes atypiques.

Pour valider l’hypothèse d’une douance, on s’en remet généralement à l’avis d’un psychologue. Même si certains d’entre-eux contestent l’utilité des tests de QI ou expliquent qu’être haut potentiel ne peut se résumer qu’à un chiffre. 

Bien des zèbres peinent à passer les tests par manque de confiance en leurs capacités et mésestime d’eux-même. On dit qu’il y a environ 2 à 3% de bêtes à rayures dans le monde. Ceci n’est qu’une estimation. Personnellement, je pense qu’on pourrait avoir des surprises si le passage du test ne faisait pas si peur…

Hypersensible, HPI, HPE, kesako ?

Les différentes types de zèbres

Même si les hauts potentiels n’aiment pas les cases, ils ont été classifiés par les psychologues. Ces classements portent à discussion, mais je trouvais important de les présenter pour que tu puisses creuser le sujet et te faire ton propre avis.

Les HPI et les HPE de Raymonde Hazan

Selon la psychologue Raymonde Hazan, il existe 2 types de HP.

Cette classification se fait donc selon le type d’intelligence le plus développé. Bien entendu, il existe 9 formes d’intelligences différentes donc ce classement pourrait être vu comme assez limitant.

Les zèbres laminaires vs complexes (ou un peu des 2)

Des chercheurs ont scindé les hauts potentiels en 2 catégories, partant du constat que certains s’intègrent bien mieux socialement que les autres et qu’ils ont un quotient intellectuel plus homogène.

Cette classification est expliquée plus en détail dans l’article de Rayures et Ratures. Je vous recommande son blog car on y trouve beaucoup d’infos de qualité sur la douance.

De manière générale, comme il est expliqué dans l’article cité ci-dessus, classer ainsi permet aux personnes qui se sentent inadaptées de trouver des réponses à pas mal de leurs questionnements. Mais encore une fois, répartir les HP dans des cases s’avérerait limitant. Il se peut qu’on ait certains traits d’un profil et certains d’un autre…

Les zèbres “doublement exceptionnels”

Certaines personnes zèbres présentent une double particularité. Elles peuvent aussi être détectées DYS (dyslexique, dyscalculique…), TDAH (trouble déficitaire de l’attention) ou encore TSA (trouble de la sphère autistique).

 

Toutes les personnes qui présentent ces particularités ne sont pas forcément sur-efficientes, bien entendu. Cependant celles qu’ils le sont, ont un côté deux fois plus atypique. D’où le fait qu’on les dise “doublement exceptionnelles”.

Il est possible de classer les zèbres de bien d’autres manières. Je pourrais passer des heures à vous les lister. J’ai donc fait le choix de parler de celles qui me semblent les plus courantes. Si tu as envie d’en trouver d’autre, Google est ton ami. 😉

Tu l’as compris, il y a bel et bien des différences entre hypersensibles et hauts potentiels. En effet, pour être détecté comme hypersensible, il n’est pas nécessaire d’avoir un QI supérieur ou égal à 130. Par ailleurs, les HP ont une pensée en arborescence alors que les hypersensibles peuvent avoir une pensée linéaire. Il y a donc beaucoup de personnes qui cochent la case “hypersensible” (environ 20%) en ce monde que de personnes qui cochent celle des zèbres. 

hypersensible haut potentiel : quelles différences

Tu as aimé cet article ?

Partage-le sur Pinterest

Pour ce faire, je t’invite à passer ta souris dessus et à cliquer sur le logo Pinterest qui apparait.

3 comments
0 FacebookTwitterPinterestEmail