Daily Archives

5 juillet 2020

Se trouver pour trouver sa voie

by Loula

Tu es paumé dans ta vie pro. Tu hésites entre plusieurs voies. Tu perds pied car les questions se bousculent dans ta tête. Tu te dis que tu vas bien devoir faire un choix un jour ou l’autre mais tu crains de te tromper. 

La plupart des personnes qui souhaitent changer de voie en passent par là. Elles sont peu sûres d’elles parce qu’elles ne savent pas réellement qui elles sont. 

Le souci, si tu te retrouves dans ce cas, c’est que si tu ne te reconnectes pas à leur nature profonde, tu risques de faire fausse route. Bien que ce soit loin d’être un drame, ça va te faire perdre du temps et éventuellement de l’argent si tu as besoin de te former.

Tu ne te connais pas car tu es branché sur le mode automatique

Il y a des choix qui, en fait, ne sont pas ne sont pas des choix. Souvent, tu as l’impression de choisir alors que tu ne fais que reproduire des schémas inconscients que tu as mis en place dans le passé suite à une mauvaise expérience, ou de vieux schémas familiaux.

Tu as l’impression d’être maître de ton destin et de savoir qui tu es alors que tu te connais très peu dans le fond. En fait, comme chacun d’entre nous, tu as des blessures d’enfance qui se réactivent dans certains contextes et qui dictent tes pas.

Tu as aussi les injonctions de tes parents qui te reviennent en tête quand tu agis un peu différemment de d’habitude. Du genre, “c’est mal de faire ci”, “tiens-toi droit”, “quel image donnes-tu de toi…”.

On est tous rodé à ce genre de trucs. Seulement, sauf adepte aguerri du développement personnel, on fonctionne sur le mode automatique. On ne se rend pas compte des schémas qu’on reproduit et que nos comportements sont souvent dictés par nos névroses pour nous maintenir dans notre zone de confort et qu’ils refrènent nos ambitions.

Tu aimes ce que tu lis ?

Intègre mes contacts V.I.P.

Je t’informe en avant-première des nouveautés sur le blog et je t’envoie des conseils exclusifs.

Et ton estime de soi dans tout ça...

Quand tu te connais peu, tu as généralement une estime de soi basse ou instable. Eh oui, le problème, c’est que tu as l’habitude de faire des choix qui nourrissent peu tes aspirations profondes. Tu te perds soit en essayant de faire plaisir à tout le monde (sauf à toi), soit en visant la perfection, soit en cherchant à aller vite à tout prix, etc. De ce fait, tu finis dans un état de frustration quasi-permanent. 

La méconnaissance de soi poussent aussi à se comparer aux autres. A tes yeux, les autres ont une vie plus épanouissante que la tienne, ils passent à l’action et semblent réussir tout ce qu’ils entreprennent. Tu as tendance à t’identifier à eux et à vouloir ce qu’ils ont. Sauf qu’ils ne sont pas toi, ils ont des besoins différents et des aspirations qui leurs sont propres. Vouloir ce qu’ils ont signifie passer à côté de ce que toi tu veux vraiment. Qui plus est, agir comme eux ne t’assure en aucun cas la même réussite qu’eux.

On a tous des énergies différentes, ce qui marche chez les uns sonnent creux chez les autres. 

L’an dernier, quand je me suis lancée dans mon premier projet d’entreprise, je suis tombée dans tous ces écueils. Ça m’a beaucoup appris. C’est pour ça que je peux t’en parler dorénavant. 

Mon histoire

Je t’en parle un peu dans le podcast. Ma vie professionnelle a été plutôt mouvementée. J’ai mis du temps à “me trouver”. En réalité, j’ai adoré mes études parce que j’aime beaucoup apprendre. Seulement les jobs que j’ai eu par la suite étaient loin d’être aussi palpitants que je l’aurais voulu. J’ai donc décidé de me tourner vers l’entrepreneuriat, un biais qui m’offrirait la créativité et l’indépendance que je désirais tant.

Mais voilà, quand il a s’agit de déterminer le projet d’entreprise dans lequel j’allais me lancer, j’ai suivi la facilité plutôt que d’écouter mon cœur. Dans un sens, emprunter un chemin détourné m’a permis de financer une formation de coach, donc ça a été très bénéfique. Ça m’a aussi permis d’apprendre beaucoup sur la posture de chef d’entreprise et sur les responsabilités qui incombaient. 

Tu l’auras deviné, si j’ai mis tant de temps à savoir ce que je voulais, c’est parce que je ne me suis pas autorisée à m’interroger sur ce qui me faisait envie. Je me suis laissée influencer par l’avis des acteurs de l’emploi et de la création d’entreprise qui m’encadraient. Un avis assez tranché : “Le coaching est une mode. C’est bouché et l’engouement pour cette pratique ne va pas durer longtemps.”…

J’avais une bien piètre estime de soi à l’époque. C’est bien là que résidait tout le problème. Je laissais les difficultés m’impressionner, si bien que je restais dans ma zone de confort et je m’empêchais de voir ma lumière.

Ce manque de confiance a occasionné tout un tas de complications au lancement de mon business. Ma clientèle-cible n’était pas claire, mon offre était méga-vaste et éparpillée et mes prix bien trop bas par rapport au temps que je passais sur chacun des projets qui m’étaient confiés. J’ai fini l’année 2019 épuisée moralement parce que j’ai accepté un client que je ne sentais pas et qui m’a fait un mauvais coup. Bref, mon niveau d’affirmation de soi était au plus bas et ça ne pouvait plus durer. Ça impactait même ma sphère personnelle…

Vers novembre, j’avais décidé de reprendre ma vie en main et la première chose que j’ai fait, c’est d’écouter ce qui venait du fond de mes tripes. Je me suis inscrite en formation de coaching. J’ai repris ce blog que j’avais mis de côté. J’ai aussi entrepris un travail sur l’estime de soi. 

En apprenant à me connaitre davantage, j’ai compris pourquoi depuis tant d’années j’étais dans un flou artistique. J’ai aussi compris que je réprimais mes vraies envies, mon côté “artiste” etc.

Malheureusement, à l’école, on n’apprend pas à revenir vers soi et à s’écouter. Voilà pourquoi on est si nombreux à se perdre. Si tu es arrivé ici, c’est que tu as envie de te retrouver. Bravo à toi, tu as franchi la première étape.  🥳

Tu as aimé cet article ?

Partage-le sur Pinterest

Pour ce faire, je t’invite à passer ta souris dessus et à cliquer sur le logo Pinterest qui apparait.

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail