Femme sensible

3 conseils pour mieux vivre son hypersensibilité

Même si être sensible est un véritable cadeau de la vie. Tu peines peut être parfois à le voir. Entre les débordements émotifs, les propos mal-habiles de certaines personnes qui te heurtent et les angoisses qui peuplent ton quotidien, pas facile de voir le diamant qui sommeille en toi. 

L’idée n’est pas d’aller à l’encontre des mauvais côtés de l’hypersensibilité. Plutôt de se reconnecter à soi pour mieux les appréhender, mais surtout de mettre en lumière tous les aspects cools de ce trait de personnalité. Parce que oui, il y a des aspects très positifs. Tu es certainement une personne qui aime les belles choses. Tu aimes apprendre et d’ailleurs, tu piges plutôt vite. Tu es empathique et ça fait de toi une personne à l’écoute, avec de belles valeurs humaines. Bref, tu as vraiment plein de choses pour toi mon p’tit chat.

Mais comment en prendre conscience et se reconnecter à tout ça, vas-tu me dire…

T’accorder du temps

La première clef pour mieux vivre le fait d’être hypersensible, c’est te consacrer du temps chaque jour. Prévoir dans ton planning, si tu es une personne organisée, des moments à toi et rien qu’à toi.

Tu as sans doutes des activités qui te plaisent particulièrement. Quand tu les pratiques, tu ne vois pas le temps passé. Tu prends plaisir à te perfectionner, à les planifier, à les partager. La pratique de ces activités est vraiment essentielle pour toi. 

Je connais beaucoup d’hypersensibles qui se font happer par leur quotidien, le boulot, les tâches ménagères, les gosses (quand gosses il y a) et surtout LES AUTRES.

En effet, les autres sont parfois chronophages. Ils ont certes une importance capitale pour ton bien-être mais ils peuvent en demander beaucoup. Ils savent que tu seras toujours là pour eux et parfois, tu ne t’accordes pas le droit de leur dire « non » ou « plus tard ». 

Or, pour être épanoui, n’importe quel être humain a besoin de temps pour lui. Pour se consacrer à des projets ou des activités qui lui font plaisir. 

T’accorder du temps est loin d’être un acte égoïste. Plus tu seras capable de subvenir à tes envies, plus tu auras les capacités de donner du temps de qualité aux autres parce que tu te sentiras bien dans tes baskets.

Tu veux savoir si tu es hypersensible ?

Reçois le test.

Je t’informe en avant-première des nouveautés sur le blog et je t’envoie des conseils exclusifs.

Te reconnecter à ta joie

Récemment, je me suis rendue compte qu’il y a un truc magique en ce monde qui s’appelle la joie. Non pas que j’ignorais l’existence des petits plaisirs de la vie, des éclats de rire, tout ça tout ça… C’est plutôt que je ne m’autorisais pas à vivre la joie autant que je l’aurais souhaité. Ce qui, à vrai dire, m’a causé beaucoup de frustration, parce que je me sentais enfermée dans ma propre prison. 

J’ai découvert tout récemment, grâce au compte Instagram de Lisa @iiwabstudio, le Human Design. Il s’agit d’un outil de connaissance de soi basé sur un mélange d’astrologie, de médecine chinoise et tout un tas d’autres choses du même style. Cet outil m’a vraiment ouvert les yeux sur beaucoup de choses et notamment la notion de plaisir. 

En fait, je me suis rendue compte que se connecter à sa source de joie permet de manifester beaucoup, voire tout ce dont on a envie dans sa vie. Si tant est, bien sûr, qu’on lève quelques croyances limitantes.

Qui plus est, quand on est hypersensible, on a une capacité à ressentir la joie de manière décuplée. Mais bien souvent, on ne se l’autorise pas parce que la société nous inculque que pour avoir une belle vie, il faut travailler dur. Ce qui est antinomique puisque si tu travailles dur, c’est que tu aimes moyennement ce que tu fais, donc que tu te pourries l’existence sur le long terme et que tu tires un trait sur ta belle vie, ta belle maison, tes beaux voyages puisque concrètement, tu ne les verras jamais. Tu n’auras pas le temps..

Qui plus est, quand on est hypersensible, on a une capacité à ressentir la joie de manière décuplée. Mais bien souvent, on ne se l’autorise pas parce que la société nous inculque que pour avoir une belle vie, il faut travailler dur. Ce qui est antinomique puisque si tu travailles dur, c’est que tu aimes moyennement ce que tu fais, donc que tu te pourries l’existence sur le long terme et que tu tires un trait sur ta belle vie, ta belle maison, tes beaux voyages puisque concrètement, tu ne les verras jamais. Tu n’auras pas le temps..

Tout ça pour te dire que tu as le droit de choisir un job qui te plait et qui ne te donne pas l’impression de bosser. Tu peux aussi choisir d’avoir des activités qui ne réjouissent pas forcément tes proches. Le regard des autres peut être vraiment lourd pour toi mais je t’assure que la joie donne la force de surmonter beaucoup de choses. Tu es libre de te connecter à ce qui te fait plaisir et ça te donnera un vrai pouvoir créateur. 

Accepter tes émotions (même quand ça déborde)

En tant qu’hypersensible, tu sais que ton versant émotionnel peut être débordant voire explosif dans les cas les plus extrêmes. Tu fais certainement des chocs émotionnels fréquemment et si tu es introverti, tu peux avoir tendance à les somatiser. Enfin, je pense que c’est un truc d’introverti de somatiser comme ça… Mais peut être que ce n’est qu’une idée que je me fais…

Bref, vivre pleinement tes émotions positives mais surtout négatives t’est vraiment difficile. Je suis sûre qu’on t’a rarement dit qu’il est normal d’être triste ou en colère. En fait, on vit actuellement dans un monde où avoir des émotions est plus un problème qu’une norme. Au boulot par exemple, pour être accepté, évolué, il faut donner une image d’une personne solide, avec peu d’affectes. C’est un réel problème quand on est hypersensible, puisque ça pousse à se sur-adapter, à porter un masque. Sauf que ça ne peut durer qu’un temps. Un masque, ça finit par étouffer, gratter et irriter. 

Nous ne sommes pas des émotions. Un être humain, c’est une personnalité et des comportements. Les émotions, elles, sont volatiles et surtout, elles sont donc tout sauf les caractéristiques d’une seule personne puisqu’elles sont universelles. 

Tout le monde a le droit de passer par telle ou telle émotion. De toute façon, on ne choisit pas les émotions que l’on vit. Elles découlent des situations que l’on rencontre. Comme la vie est faite de surprise, il faut accepter de lâcher prise. La seule chose que tu puisses faire, c’est accueillir les émotions qui viennent à toi, les accepter puis elles vont disparaître comme elles sont venues. 

Jeune femme hypersensible avec un bouquet

Tu as aimé cet article ?

Partage-le sur Pinterest

Pour ce faire, je t’invite à passer ta souris dessus et à cliquer sur le logo Pinterest qui apparait.

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laure

Laure

Je suis coach certifiée, hypersensible, un peu dans la lune et multi-potentielle. J'ai des goûts musicaux un peu barrés (parfois). J'adore parler de psychologie. Voilà qui me décrit bien, je pense. 😇

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Si tu es ici, j'imagine que tu t'interroges

sur ta sensibilite...

Je te propose de recevoir le test de l’hypersensibilité imaginé par le Dr Elaine Aron. 

Je t’invite à remplir le formulaire pour le recevoir sur ta boite email. Si tu le remplis, je te propose de recevoir également des emails, de temps en temps, qui concernent les nouveautés du blog et de l’entreprise, des conseils ou des promotions (désabonnement possible à tout moment).