Bye bye les crises d'angoisse

Comment suis-je venue à bout des crises d’angoisse ?

Ça y est ! Je l’ai fait. Ça va faire plus de 6 mois que je n’ai pas eu de crises d’angoisse. Je le savoure rien qu’en l’écrivant. 🙂 Je sais que beaucoup de femmes sont sujettes à ces crises et n’arrivent pas à s’en débarrasser. Je vais donc vous partager mon expérience et je l’espère, vous donnez des pistes pour venir à bout des crises d’angoisse.

J’ai eu une courte période de ma vie, environ 3 ans, où je faisais des crises d’angoisse à répétition. J’avais des palpitations et une sensation que j’allais mourir éminemment, sans réussir à mettre le doigt sur une solution. Je privilégiais les méthodes court-termistes, c’est-à-dire qu’une fois le moment de la crise venu, je pratiquais différentes techniques de respiration, je regardais des vidéos drôles etc. L’effet était plus ou moins probant, selon les jours et les crises revenaient encore et encore.

J’agissais ainsi parce qu’une crise d’angoisse, c’est tellement désagréable, que sur le moment, je voulais m’en débarrasser au plus vite. Ça faisait en fait l’effet inverse.

Quand j’ai commencé à opérer un travail sur moi-même, j’ai, sans m’en rendre compte, commencé à œuvrer sur le long terme. Les crises ont commencé à s’espacer dans le temps, jusqu’à devenir inexistantes.

Dans un premier temps, j’ai eu un déclic et je me suis rendue compte que si ces crises étaient là, c’est qu’elles avaient quelque chose à me dire. Elles ont débuté à une période où je n’étais plus du tout-du tout à l’écoute de moi-même. Je refoulais mes angoisses, comme si je m’interdisais d’être stressée pour ne pas donner raison à mon entourage. Alors que le stress était bien là, enfermé à l’intérieur et qu’il demandait qu’à sortir. Puis comme je le séquestrais, il explosait la porte en 1 000 morceaux pour s’échapper. Ce qui m’occasionnait les fameuses crises.

Si tu écoutes ton corps

J’ai donc commencé par donner de la place à ce stress en l’acceptant et j’ai constaté que l’intensité des crises diminuait. Le lâcher-prise a été une révélation. Il faut tout de même le coupler à d’autres choses. 🙂 En effet, il fait le job à l’échelle des crises. Par contre, il n’est pas suffisant à long terme.

J’ai également commencé, en parallèle, différentes pratiques de relaxation. Il en existe une multitude mais il y en a une, qui pour moi est primordiale, c’est la méditation. J’en parle dans plusieurs articles car elle a des casquettes vraiment multiples et elle est complémentaire à toutes les autres pratiques de relaxation qui existent.

La méditation a cet incroyable pouvoir de ramener à l’ici et maintenant et à faire oublier tout le reste, ou du moins, à le laisser passer sans s’y attacher. Elle ancre dans la réalité.

Typiquement, les crises d’angoisse surviennent quand on est stressé et que les pensées s’agitent. Grâce à la méditation, j’arrive à enrayer l’agitation dans ma tête. Par contre, pour être efficace, elle demande une pratique quasi-quotidienne. On peut faire petit au début pour ne pas se dégoutter. Personnellement, quand j’ai commencé, j’en faisais 10 minutes par jour. Puis, son effet relaxant m’a vite rendu complètement accroc. Maintenant, je pratique selon mon temps et mes envies, entre 10 et 30 minutes par jour.

Je suis plutôt adepte de la méditation guidée. J’utilise une appli gratuite qui s’appelle Insight timer. Elle propose un grand choix de méditations et c’est super agréable de pouvoir varier les contenus selon ses envies.

Enfin, la dernière chose, qui, je pense, m’a aidée, c’est le travail sur mes peurs. Tout le monde a des peurs, et il faut bien l’admettre, elles peuvent nous empoissonner la vie.

La peur qui m’a occasionné toutes ces crises, c’est la peur de l’avenir. Je suis passée par plusieurs périodes pendant lesquelles mon avenir était “incertain”. Et quand les choses sont incertaines, mon sentiment de sécurité s’amenuise, forcément !

Ici le plus gros du travail que j’opère sur moi, consiste à réaliser que l’univers tout entier ne conspire pas pour m’entraîner vers une existence minable. La seule à avoir les reines de ma vie, c’est moi et que j’ai tous les outils pour réussir à être heureuse aujourd’hui et demain.

C’est long et fastidieux parce que ça demande de travailler sur une manière de penser ancrée depuis deux décennies maintenant. Pour autant, je m’accroche en me répétant chaque jour que j’ai foi en la vie. 🙂

J’explique également une technique très efficace pour travailler sur ses peurs via la rédaction dans mon article sur le regard des autres. Je vous invite à le lire pour en découvrir les détails.

Si vous êtes actuellement sujets aux crises d’angoisse, force et courage à vous. Ce n’est pas une fatalité, ça s’enraye en travaillant sur des solutions à long terme. On a tous les capacités en nous de vivre une vie sereine. 😉

Tu aimes ce que tu lis ?

Intègre mes contacts V.I.P.

Je t’informe en avant-première des nouveautés sur le blog et je t’envoie des conseils exclusifs.

Laure

Laure

Hello toi ! Je suis ravie de t'accueillir sur on blog dédié à l'hypersensibilité. J'y aborde tout un tas de sujets qui impactent la vie des personnes hypersensibles pour qu'elles puissent faire de leurs ressentis des forces. Ca fait un moment que j'ai conscience d'être différente et je t'avoue que pendant des années, j'ai eu du mal à assumer. J'apprends maintenant à être moi-même sans rougir. C'est un long périple dans lequel j'ai envie de t'embarquer et te faire progresser. ♥
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

A lire également

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ton moral n'est pas au beau fixe ?

Je t’offre 3 outils anti-déprime.

Ce site utilise les cookies. Qui navigue, consent ! 😎