Développer sa spiritualité

Développer sa spiritualité en douceur

Je partageais à demi-mots dans l’un de mes derniers articles, (18 choses apprises en 2018) mon intérêt pour la spiritualité.

J’ai baigné dans le spirituel depuis ma plus tendre enfance. Ça m’a toujours fasciné. Mais ça n’en reste pas moins quelque chose d’intime. Du coup, ce n’est pas aisé pour moi d’en parler ici. Puis on croit ou on ne croit pas. Libre à chacun de se faire son propre avis sur la question. 🙂

A mon sens, la spiritualité ne doit pas être confondue avec la religion. Avoir une « expérience spirituelle », c’est avant tout prendre conscience que, certes, on est un corps mais qu’on est aussi un esprit et une âme. Je suis persuadée que derrière n’importe quelle infime existence, se cache quelque chose de plus grand… Quelque chose de magique. Une sorte de force universelle, une conscience supérieure, bref, « l’univers » comme j’aime l’appeler.

Cette expérience de la spiritualité m’aide à mettre un peu de magie dans mon quotidien et à voir le verre à moitié plein. Et ce qui est encore plus chouette, c’est que la spiritualité prend de l’ampleur dans le monde. Les gens se tournent de plus en plus vers des « pratiques positives ». La spiritualité est moins perçue comme une truc de guru-perché-accroc-à-la-magie-noire. Ce qui fait qu’on trouve de plus en plus d’outils pour développer cette connexion.

C’est de ces outils, et plus particulièrement de ceux que j’utilise, que j’ai eu envie de parler ici.

1/ La méditation

J’utilise beaucoup la méditation au quotidien et pour ses différentes vertues. D’ailleurs, j’adore en parler ici ! 😉 Au début, j’ai commencé à méditer par contrainte. Je suis une grande anxieuse et pendant des années on m’a vanté les mérites de cette pratique relaxante. Je ne m’y mettais pas, pensant que c’était un truc-de-moines-tibétains-qui-lévitent-bien-trop-compliqué-pour-moi. Puis à force, la curiosité m’a piqué. J’ai essayé. Ça m’a fait énormément de bien. J’ai donc fini par adopter cette pratique quasi-quotidiennement.

La méditation sert certes à se relaxer mais elle est aussi un moyen d’accéder à sa conscience supérieure. Ce qu’on appelle aussi le « cœur », par opposition au mental, qui tourne en boucle et tend à polluer l’instant présent.

A partir du moment où on atteint un état de lâcher prise total, on se connecte à soi-même, à ses aspirations profondes, ses besoins. On se libère de tout un tas de questionnements polluants qui nous empêchent d’être aligné au « véritable nous ». Ça, c’est déjà un acte spirituel.

J’utilise la méditation en guise de guidance pour différentes raisons :

  • Pour faire des choix et me recentrer sur mes aspirations. Parfois, je pose des questions. Je n’obtiens pas forcément la réponse immédiatement. Elle me vient ensuite.
  • Je fais de la visualisation. J’imagine des situations que j’aimerais vivre pour les attirer par la suite. La méditation est propice à attirer de bonnes choses puisqu’elle permet d’augmenter les vibrations. Par définition, on attire les situations qui correspondent à notre fréquence. Comme diraient certains « +=+ »… D’ailleurs si ce sujet vous intrigue, je vous invite à lire cet article : Comment attirer le positif ?
  • Je me libère de mes peurs etc.

2/ La lithothérapie

J’adore les pierres. J’ai des tas de colliers et de bracelets en pierres semi-précieuses. Donc tout naturellement, j’ai associé spiritualité et lithothérapie.

C’est tout bête, mais pendant les périodes d’attentats, j’habitais en banlieue parisienne et j’étais loin d’être rassurée à chaque virée hors de mon appartement. Ma maman m’a donc offert un collier avec un pendentif en labradorite et une serpentine. Ce sont deux pierres de protection. A partir de ce moment là, j’ai commencé à m’intéresser aux pierres et aux facultés que nos ancêtres leur attribuaient.

Chaque pierre a son intérêt. Il n’est pas utile d’en collectionner le plus possible. Prenez celles qui vous attirent le plus, soit par leur propriété, soit par leur visuel. Peu importe, si vous les choisissez, c’est qu’elles sont faites pour vous.

3/ L’intuition

Cette pratique-là se rapproche beaucoup de la méditation. Du moins, la méditation peut être un moyen d’y accéder.

L’intuition, comme vous le savez sans doute, c’est la petite voix qui nous parle. Pas celle qui a peur de tout, l’autre… On se dit souvent qu’on aurait dû la suivre etc. Je suis fascinée par cette conscience en nous, qui trouve des réponses insoupçonnées, sorties de je-ne-sais-où.

Alors certains le rationalisent en disant que l’intuition née à partir de situations qu’on a déjà connues. Mais je suis sûre que ça vous ai déjà arrivé, d’avoir le sentiment qu’une chose allait se produire sans savoir pourquoi et paf, ça arrive, alors que vous n’avez jamais connu de trucs semblables. Pour moi, c’est bien la preuve qu’il y a quelque chose qui nous dépasse. 🙂

Pour écouter son intuition, il faut s’ancrer, se connecter à l’instant présent, être dans un état de relâchement mais aussi d’hyper-réceptivité. Sinon, c’est le mental qui parle et lui n’a rien d’intuitif. Il cherchera à trouver un problème, une peur, plutôt que de vous mener vers ce qui vous convient.

Il est assez simple de reconnaître ce qui provient de l’intuition. C’est un sentiment fort, irrépressible, qui n’est pas corrélé à la peur et qui donne envie d’agir. L’intuition est plus puissante que le mental. Quand elle nous traverse, on sait qu’il y a peu de place pour l’erreur.

4/ Les cartes

Dans les croyances populaires, les cartes ont longtemps été réservées aux voyants. J’avoue avoir cru ça longtemps également. Jusqu’à ce que je suive plusieurs comptes Instagram qui ont trait à la spiritualité. Ces comptes exposent parfois des tirages, sans pour autant en faire un business. Ils lient ça davantage à l’intuition, la guidance personnelle.

Cette pratique m’intriguait beaucoup. Ça m’appelait. J’ai donc demandé un oracle au Père Noël, qui me l’a gentiment apporté. Je l’utilise après mes méditation. Je tire une carte, ou plusieurs selon mes envies tout en posant une question pour laquelle, j’ai du mal à trouver des réponses. Les cartes me mettent sur la voie d’une réponse possible. Elles ne sont pas forcément là pour prédire l’avenir. Elles sont comme des « apporteuses de conseils ».

Tous les messages sont positifs ou orientent vers quelque chose de positif. Du moins, dans les oracles que j’ai choisis. Pas question pour moi de rajouter du négatif dans mon existence. 🙂 J’y arrive dejà suffisamment par même !

D’autres pratiques m’attirent en ce moment. Je lis notamment un livre nommé Réveillez le chaman qui est en vous d’Arnaud Riou, qui parle de reconnexion avec le quotidien, la nature, l’intuition. J’avais une vision erronées des pratiques ancestrales avant cela. En fait, c’est bien plus concret que ça en a l’air et comme j’aime à le dire, ça amène un peu de magie dans un monde qui en bien besoin.

Tu aimes cet article ? Partage-le >>

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Laure

Laure

Hello toi ! Je suis ravie de t'accueillir sur on blog dédié à l'hypersensibilité. J'y aborde tout un tas de sujets qui impactent la vie des personnes hypersensibles pour qu'elles puissent faire de leurs ressentis des forces. Ca fait un moment que j'ai conscience d'être différente et je t'avoue que pendant des années, j'ai eu du mal à assumer. J'apprends maintenant à être moi-même sans rougir. C'est un long périple dans lequel j'ai envie de t'embarquer et te faire progresser.

2 commentaires

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise les cookies. Qui navigue, consent ! 😎
%d blogueurs aiment cette page :