L’hypersensibilit√© ūüĆļ dans le monde du travail

L’hypersensibilit√© et le travail, tout un programme, n’est ce pas ?¬†

R√©cemment j’ai fait¬†mon coming-out d’hypersensible¬†sur¬†Instagram. Vous √™tes nombreux √† m’avoir dit que vous ressentiez la m√™me chose. J’ai donc eu envie de creuser le sujet.¬†

Il faut dire qu’en ce monde, c’est assez difficile de tout ressentir x 12 000 et de l’assumer pleinement. Comme beaucoup de personnes tr√®s sensibles, j’ai longtemps eu l’impression d’√™tre un ovni.¬†¬†Je ne vous apprends rien, vous aussi vous avez surement ce sentiment de venir d’une autre plan√®te. Mais s’il y a bien quelque chose que j’ai compris, c’est qu’il y a une place pour chacun sur cette plan√®te. Et cette place, inutile de vouloir la conqu√©rir √† tout prix. Elle vous est due. Raaaaah c’est beau ce que je dis !¬†

S’il y a bien un endroit o√Ļ l’hypersensible se sent particuli√®rement √† c√īt√© de la plaque, c’est bien le monde du travail. D’autant plus s’il a choisi un m√©tier, une entreprise ou un secteur d’activit√© qui le coupe de ce qui fait son individualit√©…¬†Si bien que beaucoup en viennent √† la remise en question et d√©cident d’entreprendre.

Mais avant de parler boulot et entrepreneuriat, je voulais revenir sur quelque chose qui me semble important : ce qui d√©finit un hypersensible. J’ai du mal avec les √©tiquettes. Pour autant, il me semble important de pr√©ciser ce qui se cache derri√®re ce terme. Tant pour ceux d’entre vous qui doutent sur le fait d’√™tre tr√®s sensibles, que pour ceux qui ne le sont pas et qui se demandent ce que √ßa signifie.

√áa fait quoi d’√™tre hypersensible au juste ?

Globalement, l’hypersensibilit√© se manifeste de deux mani√®res. Elle est physique, donc¬†sensorielle. Mais elle est aussi¬†√©motionnelle.

Le fait d’avoir des capacit√©s sensorielles d√©cupl√©es s’appelle¬†l‚Äôhyperesth√©sie. J’adore me la p√©ter quand je connais des termes scientifiques…¬†

Les 5 sens en émoi

L’√™tre humain, aussi tordu qu’il soit, est dot√© de 5 sens. Selon son degr√© de sensibilit√©, ces 5 sens sont plus ou moins d√©velopp√©s.

ūüĎĀÔłŹ La vue : la personne va √™tre tr√®s sensible √† la lumi√®re. Au moindre rayon de soleil, elle va sortir ses lunettes de soleil. Elle pourra avoir du mal √† conduire la nuit √† cause des phares des voitures qui l’√©blouissent. Elle sera sensible aux √©clairages artificiels et pr√©f√©rera les ambiances tamis√©es.

ūüźĹL’odorat : l’hypersensible a g√©n√©ralement du mal avec les parfums tr√®s forts et artificiels. Il reconna√ģt aussi facilement les diff√©rentes fragrances, car il a une grande m√©moire des odeurs.

ūüĎÖLe gout : il est intrins√®quement li√© √† l’odorat. G√©n√©ralement, la personne hypersensible a des go√Ľts assez tranch√©s en mati√®re de nourriture.

‚ėĚÔłŹ Le toucher : le choix des mati√®res port√©es a un r√īle crucial dans le bien √™tre par exemple.

ūüĎā L‚Äôou√Įe : l’hypersensible va entendre des bruits insignifiants qu’une personne “normalement c√Ębl√©e” (je reviendrai l√† dessus apr√®s) ne per√ßoit pas. De m√™me, dans un endroit bruyant, il est difficile pour un hypersensible de se concentrer sur une conversation.

Bref, la sur-stimulation de ces 5 sens peut √™tre vraiment tr√®s-tr√®s irritante. Des fois, √ßa entra√ģne des gros p√©tages de c√Ęble. Oui, la soupape peut l√Ęcher, surtout si elle est coupl√©e √† une grosse stimulation psychique. ūüėā

Du froid, du chaud mais pas d’interm√©diaire

Si vous ressentez la vie x 10 √† travers le spectre de vos sens, vous avez d√©j√† un indice de ce qui se passe en vous. Sachez aussi qu’il y a aussi¬†un facteur √©motionnel dans l’hypersensibilit√©. C’est un m√©lange d’hyper√©motivit√© et d’hyper-empathie. Tout un programme.

Oui,¬†l’hyper√©motivit√©¬†fait pleurer plus facilement. Elle d√©cuple aussi la col√®re. C’est parfois peu g√©rable et d’ailleurs faut-il vraiment g√©rer…? Je vous dirai √ßa plus tard !¬†

Les personnes “normales” auront tendance √† juger cette √©motivit√© √† grands renforts de “t’es vraiment un-e fragile.”. Libre √† vous de penser ainsi. Moi, je pense qu’il en est rien. Je dirais m√™me que l’hypersensibilit√© forge une grande force int√©rieure et de la r√©silience.¬†

L’extraversion et l’introversion n’ont pas grand chose √† y voir. Cette grande √©motivit√© peut sainement se vivre de l’int√©rieur. Les personnes hyper√©motives ne sont pas n√©cessairement d√©monstratives.

Mais s’il y a bien une chose qui est caract√©ristique de l’hypersensibilit√©, c’est l’absence de juste milieu.¬†Tout est extr√™me. Soit nous aimons, soit nous n’aimons pas. Soit nous sommes joyeux, soit nous sommes tristes. N√©anmoins, on peut¬†se sentir vide int√©rieurement¬†lorsqu’on vit un choc √©motionnel. Ce qui est plus fr√©quent qu’on peut le penser, je crois… Quand les choses deviennent trop intenses,¬†ūü§Į √ßa finit par d√©connecter l√†-haut !

Bref, vous l’aurez compris, le monde int√©rieur de l’hypersensible est riche !

Citation de Baudelaire

Non, ce n’est pas une maladie

Apr√®s tout ce que vous avez lu, vous pourriez penser que c’est de la folie. Surtout si vous √™tes hypersensible. Oui,¬†on a une certaine propension √† se penser fou… D’ailleurs, observez votre langage. Vous vous dites surement des trucs comme “je suis dingue ou quoi”. Bah non, apparemment on est sain d’esprit.¬†

En fait, toutes ces r√©actions “d√©mesur√©es” sont li√©es au syst√®me nerveux, qui est c√Ębl√© diff√©remment. D’o√Ļ une stimulation plus importante que “la norme” mon cher Jamie.

Les hypersensibles sont aussi des neuro-droitiers. Oui, je parle un peu chinois l√†. √áa signifie qu’on utilise surtout l’h√©misph√®re droit¬†de notre cerveau. Cette partie est le si√®ge des √©motions et¬†permet aussi de penser plus rapidement.¬†¬†√áa explique donc bien des choses…

La bonne nouvelle, c’est qu’il y aurait¬†15 √† 20% d’hypersensibles sur terre. Nous ne sommes donc pas 15 clampins condamn√©s √† vivre reclus dans une grotte pour le reste de nos jours pour cause de bizarrerie excessive.¬†

Maintenant que vous savez plein de choses sur l’hypersensibilit√©, passons √† nos moutons : le monde du travail. Avec tous ces crit√®res √† prendre en compte, vous comprenez qu’un rien peut vite devenir chiant…

Les kwaks de l’hypersensible au travail

Personnellement, j’ai id√©alis√© le monde du travail jusqu’au jour o√Ļ je l’ai int√©gr√©. C’est surement le versant bisounours ūüßł de ma sensibilit√©‚Ķ D’autant qu’√† l’√©poque, je me disais que quelque chose clochait chez moi. Je me sentais diff√©rente sans savoir l’expliquer.

Il y a une raison √† cela. Le fait de tout ressentir tr√®s fort entra√ģne beaucoup d’incompr√©hensions. Tant du c√īt√© des normaux-pensants que du c√īt√© des hypersensibles, qu’on s’entende.

Je vais vous lister des aspects qui rendent l’hypersensibilit√© difficile √† vivre dans le contexte professionnel. 

L’environnement de travail

Si vous vous savez hypersensible, vous √™tes surement tr√®s attentif aux ambiances des lieux. Au travail, il en va de m√™me. Vous √™tes comme un gros capteur d’√©motions parce que vous √™tes de nature tr√®s empathique.

Il vous est donc difficile de travailler dans des ambiances pourries ou tendues. Certains hypersensibles ont besoin d’avoir de la sympathie pour leurs coll√®gues. Les relations froides leur plombent litt√©ralement la vie. De m√™me que les sempiternelles conversations sur la pluie et le beau temps…

Au del√† de l’ambiance, il y a aussi les conditions de travail qui jouent beaucoup. Avec des sens hyper-d√©velopp√©s, comme la vue ou l‚Äôou√Įe (√ßa fait limite bionique dit comme √ßa…), les open-spaces peuvent devenir des mini-salles de torture. Et quand il s’agit de r√©gler la temp√©rature du radiateur et de la clim’, on peut vite atteindre des sommets de malaise… Je parle en connaissance de cause !

L’√©ternelle qu√™te de sens

Nous avons aussi besoin de mettre du sens dans ce qu’on fait. Autant vous dire que les t√Ęches inutiles, qui m√®nent √† rien, mais que l’on doit faire quand m√™me parce qu’un mec en a d√©cid√© ainsi, c’est une sainte horreur. Coupl√© avec un l√©ger probl√®me envers toute forme d’autorit√© , √ßa finit par faire des √©tincelles √† l’int√©rieur. Oui, parce que bien s√Ľr, le probl√®me, on le garde pour nous…

Les relations sociales douloureuses

Vouloir trop, trop vite

Comme je le disais un peu plus haut, l’hypersensibilit√© entra√ģne quelques incompr√©hensions au quotidien. Comme l’hypersensible peut se montrer tr√®s rapide, qu’il pige vite et qu’il est tr√®s pointilleux, il cr√©e des tensions sans s’en rendre compte. Il va √™tre capable de mettre en place des process’ en 2-2 pour simplifier. Il va aussi percuter rapidement comment am√©liorer des choses, r√©soudre des situations que certains prennent soin d’entretenir… Forc√©ment, √ßa finit par partir en cacahu√®te et rien ne va plus !

Perso, je me suis d√©j√† entendue dire que je devais attendre quelques mois avant d’√™tre force de proposition sur mon poste, par exemple. Autant vous dire que je suis encore en train de le dig√©rer. 

Si vous vous retrouvez l√†-dedans, sachez que ce qui vous semble normal ne l’est pas pour toujours pour 80% de la population. Vous pouvez donc d√©ranger, voire faire peur.

 Petit disclaimer car j’en vois d√©j√† certains venir. Il n’y a aucun d√©nigrement dans mes propos. Donc paix et joie dans vos √Ęmes.

Tout le monde, il est beau…

En tant qu’hypersensible, il est √©galement possible que vous cherchiez toujours √† voir le meilleur en chacun, m√™me chez le type que vous trouvez le plus d√©testable en ce monde.

√áa entra√ģne des situations de domination, d’intimidation et de manipulation desquelles vous peinez peut-√™tre √† vous extirper, parce que vous avez du mal √† poser des limites. A vouloir sauver les plus perdus des perdus, on finit par se perdre soi-m√™me. #philosophiiiiiie

La règle du Trop = moins

Oui j’ai totalement invent√© le nom de cette r√®gle…  Inutile de faire une recherche pouss√©e pendant 3 jours sur Google.

Toujours est-il qu’en faisant mes recherches sur l’hypersensibilit√© et le travail, avant d’√©crire cet article, j’ai regard√© une super-conf√©rence, qui de prime abord n’a rien √† voir avec notre sujet, mais qui m’a √©clair√© au sujet d’un truc sur lequel j’avais du mal √† mettre des mots.

Je vous explique. Lorsque vous donnez aux autres l’impression d’√™tre “trop” : “trop rapide”, “trop pertinent”, “trop utile” etc., en retour, pour ne pas mettre √† mal l’estime qu’ils ont d’eux-m√™me, ils essaieront de vous faire sentir “moins”. Ils vont donc vous rabaisser, vous critiquer, vous d√©daigner. Et j’en passe.

Sauf que lorsqu’on est hypersensible, ce fonctionnement nous √©chappe. Qui plus est, comme on doute beaucoup (notamment √† cause de notre qu√™te de sens infinie), on se remet beaucoup en question. On perd notre assurance. On cogite, on cogite et tout √ßa, √ßa nous ronge.

Alors je ne dis pas qu’il faut vous poser en victime. J’expose juste des faits pour vous aider √† mieux cerner ce qu’il se passe dans votre vie. Je vous apporte des √©l√©ments que j’aurais aim√© d√©couvrir plus t√īt… Bien s√Ľr, il y a des solutions pour les hypersensibles qui veulent am√©liorer leur relation aux autres. 

Tu aimes ce que tu lis ?

Intègre mes contacts V.I.P.

Je t’informe en avant-premi√®re des nouveaut√©s sur le blog et je t’envoie des conseils exclusifs.

Trouver sa place

Vous l’aurez compris avec la r√®gle du “trop = moins”,¬†√™tre hypersensible, c’est souvent cherch√© sa place dans le monde du travail, sans jamais la trouver.

Vous brusquez s√Ľrement les gens malgr√© vous parce que vous avez un mode de fonctionnement diff√©rent. Sauf que, lorsque vous faites mal √† l’autre, vous vous faites mal √† vous-m√™me parce qu’en tant qu’hypersensible vous avez l’impression de¬†“fusionner” avec le reste de l’humanit√©.¬†Chaque interaction d√©licate est une cause in√©luctable de remise en question, de doute, voire de culpabilit√©.¬†

L’hypersensibilit√© occasionne aussi du stress puisqu’on remet constamment en question notre l√©gimit√©. Hello syndrome de l’imposteur… Puis on anticipe en permanence pour √©viter les conflits ou les difficult√©s.

Vous avez sans doute l’impression que votre cerveau est en √©bullition constante. Et √ßa se comprend. Vivre avec le bulbe surchauff√©, c’est du sport. Je vous rassure, √† de nombreuses reprises, j’aimerais mettre le mien sur off… Pour tout vous dire, certains hypersensibles s’auto-burn-out √† force de r√©fl√©chir encore et encore.

La charge de travail

Dans le monde du travail, voici deux situations que vous √™tes susceptible de vivre en tant qu’hypersensible :

ūüĎČ La surcharge de travail : comme vous travaillez vite, on vous en rajoute encore et encore. Si bien que vous abattez le boulot de 2 personnes en une semaine‚Ķ √áa occasionne de l’anxi√©t√© car vous √™tes minutieux. Puis vous avez l’impression d’√™tre sans cesse dans l’urgence et bim, arrive le burn out. ūüėĶ

ūüĎČ La sous-charge de travail : il se peut aussi que vous rencontriez son oppos√©. Vous travaillez rapidement et vous √©puisez votre stock de choses int√©ressantes √† faire en 2-3 jours. Vous passez le reste de la semaine √† chercher quoi faire. Si vous osez demander du travail, on vous dit qu’il faut prendre votre temps. Vous vous retrouvez souvent √† faire de mis√©rables t√Ęches insignifiantes. Du genre remplir des tableaux Excel √† coup de copier-coller ou √† faire des trucs vides de sens, qui vous plongent dans un ennui profond. G√©n√©ralement apr√®s quelques semaines creuses, vous avez le moral dans les chaussettes et rien ne va plus. ūüė®

L√† encore, r√©ussir √† exprimer les choses vous serait d’une grande aide. Encore faudrait-il mettre de c√īt√© cette grande peur de froisser vos interlocuteurs. Et je parle en toute connaissance de cause.

Les multiples facteurs que j’ai √©nonc√©s m’ont personnellement confort√© dans l’envie d’entreprendre, d√©j√† tr√®s forte √† la sortie de ma licence. Bien que je pense que l’entrepreneuriat est une voie de choix pour les hypersensibles, il est toutefois possible de trouver un √©quilibre dans le salariat, √† condition de faire un travail sur soi.

Etre hypersensible dans le monde du travail

Tu as aimé cet article ?

Partage-le sur Pinterest

Pour ce faire, je t’invite √† passer ta souris dessus et √† cliquer sur le logo Pinterest qui apparait.

Laure

Laure

Hello toi ! Je suis ravie de t'accueillir sur on blog dédié à l'hypersensibilité. J'y aborde tout un tas de sujets qui impactent la vie des personnes hypersensibles pour qu'elles puissent faire de leurs ressentis des forces. Ca fait un moment que j'ai conscience d'être différente et je t'avoue que pendant des années, j'ai eu du mal à assumer. J'apprends maintenant à être moi-même sans rougir. C'est un long périple dans lequel j'ai envie de t'embarquer et te faire progresser. ♥

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

A lire également

Laisse-moi un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ton moral n'est pas au beau fixe ?

Je t’offre 3 outils anti-d√©prime.

Ce site utilise les cookies. Qui navigue, consent ! ūüėé